Les Enduits Chaux

Tadelakt

Spécialité de Marrakech, cet enduit a la même histoire et les mêmes usages que le Marmorino (l’empire Romain s’étendait jusqu’en Afrique du Nord).

Simplement, il est fait de chaux calcaire (aérienne) plus fragile alors que son parent Romain contient aussi de la chaux hydraulique plus solide (comme le ciment) car issue de la cuisson de l’argile.

Il existe 2 types de Tadelakt:

  • pour les murs: de Hammams, des palais et les pièces d’eau en général
  • pour les objets: comme les potiches ou les pieds de lampes…

Celui dont on parle ici est un revêtement mural, épais (proche de la maçonnerie), avec une texture soyeuse et faïencée qui donne vraiment une ambiance orientale.

C’est une surface précieuse et inimitable qu’on peut utiliser partout (là où on a des murs, des cloisons ou des plans de travail en dur) et surtout en salle de bain, mais dont il faut quand même prendre soin.

Chantiers réalisés

Marmorino

Enduit multicouches par serrages successifs de micro-mortiers de chaux et de poudres de marbre,

Ce revêtement remonte à l’empire romain qui trouva ainsi à l’époque une solution d’étanchéité pour toutes les pièces d’eau et autres réservoirs…

En conservant cette formule historique et son aspect marbré incomparable, on peut aujourd’hui lui donner une finition (soit à base de cires soit à base de résines) parfaitement étanche, intâchable et inrayable (même anti-calcaire ou déperlant), pour en faire un somptueux revêtement de douches, spas, jacouzis…facile à entretenir.

Mais il reste en même temps parfaitement adapté à n’importe quelle pièce de la maison, et même aux façades, encadrements de baies, sous-bassements…

On peut aussi l’utiliser en plans de travail et en sols intérieurs avec certains vernis de finition.

Chantiers réalisés

 

Enduit chaux

Enduit Traditionnel  de façades, murs intérieurs ou extérieurs et cloisons en maçonnerie de brique, pierre, agglos de ciment ou béton, y compris béton cellulaire.

Il est composé d’un mortier de chaux et de sables qui lui donnent sa couleur naturelle et son aspect authentique.

Utilisable en rénovation de monuments historiques, ou de bâtiments anciens en secteurs sauvegardés sous l’égide des Bâtiments de France.

Ce mortier sert aussi au rejointage de moellons de pierres en opus incertum où il est employé à la fois comme joint et comme enduit dit « à pierres vues », ce qui donne un résultat unique dont on peut voir quelques exemple ici. Il peut aussi recevoir une finition colorée en badigeon de chaux.